Yessss !!!! c'est reparti pour le blog !

Je t'ai manqué durant ces 7 derniers mois ? Figure toi, que la semaine dernière je décide de me remettre à écrire mon blog et pour cette fois aboutir à la sortie de mon ebook (j'y arriverais!!!) et là hier soir je reçois un petit mail d'Emmanuelle qui me dit, "Julia tu le fais plus ton blog" "je ne reçois plus rien?" Tu vois c'est drôle hein ? Alors me revoici, me revoilà ! Transformée en profondeur. Je m'incline là devant toi, pour te partager encore plus ma vie, et pour encore et toujours t'inspirer.

"Mise à nu" c'est comme ça que j'ai nommé ce post sur instagram et facebook, où tu peux aussi me suivre plus quotidiennement maintenant, avec cette photo de moi. Où j'ai osé parlé de ce que j'avais vécu.

Alors voilà durant 7 mois, tout a basculé de nouveau dans ma vie. J'ai décidé de me séparer et de quitter l'homme avec qui je vivais, avec qui j'avais un projet d'enfant. Cette décision a été une des plus difficile de ma vie. Ce jour là, quand j'ai tout arrêté sur notre parcours PMA, j'ai de nouveau écouté mon coeur, ma petite voix intérieure, mon corps. J'avais "tout" avec cet homme, mon travail, ma nouvelle entreprise, un projet enfant, un projet mariage et je vivais dans SA maison. Tout sauf "être heureuse", tout sauf "me sentir aimée", tout sauf "être aimée de ses enfants", tout sauf "être épaulée par l'homme qui partage ma vie" tout sauf "être épanouie". Il était pervers narcissique, et moi je m'engouffrais chaque jour. Imagine donc la force et le courage, qu'il m'a fallu trouvée pour m'écouter, pour partir, pour me réveiller, me secouer et me sortir de son emprise et de tout ça ! Tout quitter et sans local professionnel, sans chômage de nouveau! Je l'avais déjà fait...

J'ai dû m'écouter moi, pas : mes peurs, mes angoisses, mon père, mon amie ni cet homme qui m'a dit chaque jour "comment tu vas faire Julia, hein ? tu penses que tu vas juste t'en sortir en donnant des cours de yoga, tu crois que tu vas y arriver seule? "

OUI OUI OUI j'y suis arrivée !!! Et pas seule, non, oh, j'ai reçu une solidarité féminine immense, et beaucoup d'amis ont été là pour m'épauler, ma famille aussi, je tiens ici à encore les remercier. Merci à toi Julie, à toi Alice, à toi William, à toi Mimoue, à t